Mixed inventions (inventive step)

See the latest changes

Chapter 1. Principle

It may happen that an invention has both technical and non-technical characteristics (G-VII Guidelines 5.4), if they are taken in isolation.

However, the fact that a feature is non-technical is not sufficient to exclude it from the reasoning of inventive step: it is wrong to conclude that the object claimed is not an invention because only the characteristics techniques contribute to the state of the art (T154 / 04).

Ces caractéristiques « non techniques » peuvent tout à fait contribuer à l’activité inventive si elles contribuent au caractère technique de l’invention pour résoudre un problème technique (T336 / 14).

Ainsi, la question que l’on va se poser dans le cadre d’une invention « mixte » est : les caractéristiques contribuent-elle au caractère technique de l’invention ?

Dès lors, le critère de la technicité ou non de la caractéristique (prise unitairement) n’est pas le critère pertinent : il faut regarder le critère de contribution au caractère technique de l’invention prise dans sa globalité.

Un raisonnement de type « the invention is not inventive because the only technical contribution is the fact of resorting to a computer » n’est pas acceptable (T471 / 05 or T625 / 11).

Chapitre 2. Démarche à suivre

Section 2.1. Caractéristiques ne contribuant pas au caractère technique ?

Features that do not contribute to the technical character of the invention can not support the existence of an inventive step (T641 / 00).

This may be the case, for example, where a feature only helps to solve a non-technical problem, such as a problem in a domain excluded from patentability (G-VII Guidelines 5.4).

Section 2.2. Caractéristiques contribuant au caractère technique ?

To identify these non-technical features (but to be considered for the inventive step), it is necessary to identify the steps that have a technical contribution (G-VII Guidelines 5.4).

To conduct a rigorous analysis, the guidelines (G-VII Guidelines 5.4) propose a systematic approach based on the problem-solution approach mentioned above:

  • identification of the characteristics contributing to the technical character of the invention as a whole;
  • selecting a prior art closest according to this identification;
  • identification of differences;
  • determining the technical effects of the differences in order to identify the differentiating characteristics that contribute to the technical character of the invention (ie those having a technical effect in the context of the invention as a whole).

The characteristics then contributing to the technical character of the invention will then be used for the reasoning of inventive step in a conventional manner.

But of course, no one has ever given a definition of what is meant by "contribution to the technical character" ...

Section 2.3. Indications concernant la contribution au caractère technique

A ce stade, et au regard de la jurisprudence, nous pouvons considérer que la caractéristique considérée doit remplir l’une ou l’autre de ces conditions pour avoir une contribution technique :

  • elle permet une implémentation technique particulière (i.e. liée au fonctionnement interne spécifique d’un ordinateur ou d’une implémentation matérielle) ;
    • est souvent considéré comme insuffisant une simple programmation, une implémentation technique standard, le fait qu’un algorithme soit simplement efficace, rapide, etc.
  • elle permet une application particulière à un domaine technique particulier (i.e. finalité technique) :
    • est souvent considéré comme insuffisant la référence à une application générique (i.e. « contrôle d’un système technique »)
    • il faut que l’application à ce domaine technique soit effective et non pas seulement possible.
    • cette finalité peut être la « sortie » du procédé (ex. détermination d’un paramètre de fonctionnement d’une centrale nucléaire T625 / 11).
    • cette finalité peut également transparaitre dans les paramètre d’entrée du procédé (ex. température de fonctionnement, pression, T625 / 11).

Mais une fois que j’ai dit cela, j’ai rien dit car aucune définition du mot technique n’existe.

Dès lors, il convient de regarder la jurisprudence afin de naviguer entre les concepts et afin de savoir ce que nous pourrons protéger.

Chapitre 3. Exemples de contributions techniques

Section 3.1. Exemples dans le domaine informatique

A technical contribution may be, for example (Guidelines G-II 3.6):

  • the control of an industrial process,
  • the internal functioning of the computer itself or its interfaces under the influence of the program
  • the fact that the program affects the efficiency or safety of a process,
  • the fact that the program has an impact on the management of the necessary IT resources
  • the fact that the program affects the data transfer rate in a communication link.

It should be noted, however, that the acceleration of a calculation time is not in itself, for the Boards of Appeal, a technical effect capable of contributing to the technical character of an invention (T1370 / 11).

Section 3.2. Exemples dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA)

(Entre nous, l’intelligence artificielle doit être traitée comme tout algorithme informatique, mais comme les Directives nous donnent des exemples spécifique je les reproduis)

Un procédé mis en œuvre par une IA peut être technique si son domaine d’application est (Directives G-II 3.3.1) :

  • la médecine ;
  • la classification d’images, de vidéos, de sons.

Néanmoins, ne sera pas considéré comme technique, l’application à :

  • la classification de documents textuels sur la seule base de leur contenu textuel (??? what ???) ;
  • classification de données abstraites ;
  • classification de données réseau.

Bien entendu, on peut tout à fait tenter de sauver les dernier cas en ajoutant une autre finalité technique, ex. classification de données textuelles pour déterminer le meilleur moyen de compression de ces données.

Section 3.3. Exemple dans le domaine de la présentation d’information et d’interface utilisateur

À titre d’illustration, une présentation d’information contribuant au bon fonctionnement d’une machine (ex. guide l’utilisateur pour utiliser correctement le système technique sous-jacent) pourra participer à la résolution d’un problème technique, alors qu’une présentation d’information contribuant à une meilleure lecture/analyse d’un utilisateur (ex. comprendre ou mémoriser les étapes de mise en œuvre de la machine) devra être considérée comme non-technique (T336 / 14).

In addition, a method that makes a haptic feedback more "realistic" would be technical, whereas a method "increasing the degree of engagement of the players" (which is purely subjective) would not be (T339 / 13).

Section 3.4. Exemples concernant les méthodes de simulation

En particulier, les méthodes de simulations d’objets (ex. CAO) mises en œuvre par ordinateur possèdent un effet technique si cette méthode possède un but futur, car « these are modern technical processes that play a vital role in manufacturing »(G-II Guidelines 3.3).

A method of simulating the performance of an electronic circuit using a mathematical method may be patentable if the mathematical method (which is not technical in itself) details how the simulation takes place and is related to the technical problem of simulation (T1227 / 05 and Directives Guidelines G-VII 5.4.2.4).

Ce point sera probablement revu après la décision à venir sur G1/19.

Section 3.5. Exemples concernant les méthodes mathématiques

Par ailleurs, les méthodes mathématiques mises en œuvre par ordinateur possèdent un effet technique si leur but est technique (G-II Guidelines 3.3).

Par exemple, une méthode de traitement d’image fournissant comme résultat une certaine modification de l’image est considérée comme étant utilisée dans le cadre d’un procédé technique (T208 / 84 and T1161 / 04).

Section 3.6. Exemples concernant les méthodes commerciales

A method to facilitate purchases (yes, I know, it goes wrong, huh?) may be patentable if the distinguishing feature is the determination of an "ioptimal purchasing route for the selected products by accessing a cache where the optimal purchasing routes associated with previous requests » (T1670 / 07 and T279 / 05 and Guidelines G-VII 5.4.2.1).

Indeed, for the EPO, this characteristic has a technical contribution, because it concerns the technical implementation and has the technical effect of allowing the rapid determination of the optimal purchasing route by accessing the previous requests stored in a cache memory. .

To identify the technical characteristics, the decision T144 / 11 gives us a small methodology:

  • We establish the need "business";
  • We include in this business need all technical information required the realization of this "business" need (because otherwise the technically qualified person should design them, which is not his responsibility);
  • We formulate the technical problem on this basis.

Comments are closed.